Vous êtes ici :

La Saint Omer

> retour

Cette fête, était aussi appelée «fête des canniers» (touffe de cannes de Provence), car le quartier était particulièrement fourni en cannes aux bordures des ruisseaux ou des champs. Ces cannes étaient la matière première que les agriculteurs utilisaient pour fabriquer des brises-vent au nord des haies de cyprès, créant ainsi un micro climat pour la culture de légumes primeurs. C’est à l’occasion de cette fête que les jeunes trouvaient refuge dans ces canniers avec leurs conquêtes d’un soir, à l’abri des regards indiscrets

accès