Vous êtes ici :

voeux du maire

> retour

Les premiers voeux de Marcel MARTEL

DISCOURS

Madame la Présidente du Conseil Départemental, Martine Vassal, Monsieur le Député, Bernard Reynès, Madame la Sénatrice, Anne-Marie Bertrand, Monsieur le Président de la CCI du Pays d’Arles, Stéphane Paglia, Monsieur le Président de Terre de Provence Agglomération, JM Martin-Teissère, Mesdames et Messieurs les Conseillers Régionaux et Départementaux, Mesdames et Messieurs les Maires, Mesdames, Messieurs, Chers amis,

Je voudrais vous dire le plaisir que j’ai à vous voir aussi nombreux, ce soir, pour cette traditionnelle cérémonie des vœux, ma première comme maire une loi stupide n’autorisant plus les parlementaires à avoir plusieurs mandats exécutifs. Bernard Reynès réélu brillamment député en juin 2017 a fait le choix de l’Assemblée Nationale.

Bernard, c’est un ami de 40 ans et nous sommes élus ensemble depuis plus de 20 ans.

Je succède à l’homme qui aura changé Châteaurenard : Maire depuis 2001, cette ville un peu endormie est devenue le pôle économique du nord des Bouches-du-Rhône.

Je l’ai accompagné comme 1er Adjoint pendant ces 16 années et il serait trop long d’énumérer, devant vous, toutes les réalisations qui ont transformé notre belle cité.

Sachez que je vais tout faire pour que ce Châteaurenard, où je suis né, où j’ai toujours travaillé, reste une belle ville où il fait bon vivre.

Je voudrais, ce soir, remercier mes collègues élus du conseil municipal pour leur confiance. J’ai la chance dans mes nouvelles fonctions de maire d’être accompagné par une équipe d’adjoints et de conseillers de très grande qualité. Il s’agit de femmes et d’hommes qui mettent toutes leurs compétences au service de leurs missions. J’ai demandé à Bernard Reynès, notre Député, de rester à nos côtés.

Il est le mieux placé pour porter les grands dossiers de ce territoire : le lycée, la LEO, le redéploiement du MIN et bien sur le combat à mener pour ne pas intégrer la métropole de Marseille…

Bernard y reviendra dans son intervention mais sachez que nous avons la même vision des choses sur ces grands sujets.

Comme vous tous, je suis très attaché à la beauté et à la propreté de Châteaurenard ! J’ai demandé à mes adjoints et aux services de la mairie d’être très réactifs à vos demandes et à la propreté de la ville. Ce qui n’est pas toujours facile.

Vous le savez, depuis quelques années, nous avons fait le choix de ne plus utiliser de désherbants : j’ai l’habitude de dire que c’est bon pour la planète mais compliqué pour nos agents.

Cette année encore, nous ferons encore plus d’efforts pour être fier de notre cité qui est au centre de plusieurs chantiers structurants dont je vais vous parler :

- Le Boulevard Genevet : nous sommes tous perturbés par ces travaux compliqués qui ne permettent pas de maintenir la circulation à double-sens. Ce Boulevard, c’est la vitrine de Châteaurenard ! Il est très fréquenté, commercial mais très minéral.

Nos objectifs sont de fluidifier le trafic, de sécuriser l’accès aux commerces et de valoriser l’ensemble par un aménagement beaucoup plus urbain (trottoir, végétation).

La phase 1, du giratoire du portail à la rue Paul Aubert, en cours de réalisation, sera terminée fin mai.

L’aménagement d’un second tronçon, se poursuivra fin 2018 avec la création d’un rond-point.

- La Voie Verte : d’une enquête auprès de la population est ressortie une forte demande de zones apaisées en centre-ville.

L’ancienne voie ferrée et la friche de la gare traversent la ville d’Est en Ouest : avec un aménagement de grande qualité, c’est un lieu propice au développement des modes de déplacement doux, jusqu’au lycée, qui va voir le jour en septembre 2019. Nous y réaliserons un jardin de 6000m2 qui sera un lieu convivial de détente et de rencontre en centre-ville.

- La Gare : C’est l’histoire de Châteaurenard et de son agriculture. Créée au 19ème siècle, elle a permis de nouveaux débouchés pour la profession en lien direct avec les halles de Paris. Les marchandises chargées le matin à Châto étaient vendues la nuit au centre de la capitale. Cette gare a fait la richesse de notre agriculture et du commerce du canton. Propriété du Conseil Départemental, nous avons un accord avec vous, Madame la Présidente ce dont je vous remercie, pour acheter cette friche dans le but de l’aménager.

Cet aménagement va commencer dans les prochains mois par la voie verte, le jardin de la Rotonde puis dans quelques années seront construits des logements, des parkings, un pole santé, peut-être un groupe scolaire et bien sur une nouvelle voie pour relier le Bd Genevet au cours Carnot par l’avenue Jean Jaurès – Marignan.

Nous garderons le bâtiment historique de la gare et de la Rotonde pour y faire un lieu culturel et musical. Nous garderons également un maximum de rails visibles pour préserver notre histoire.

- La piscine : Alors que de nombreuses communes ferment leurs piscines, nous avons fait le choix dès 2014 d’investir pour rénover la notre, la rendre plus économe, agréable et accessible tout en créant 2000m2 de salles dans le bâtiment existant pour les associations sportives.

Rien n’aurait été possible sans votre soutien, Madame la Présidente, chère Martine Vassal ! Vous avez financé ce dossier à hauteur de 2,315 millions d’euros sur un coût global de 5,6 millions d’euros. Encore bravo et merci pour les châteaurenardais mais aussi les habitants du nord des Bouches du Rhône qui en profitent en masse.

- Le centre ancien : Nous avons engagé avec les services de l’État, la Région et la Conseil Départemental, une opération d’amélioration de l’habitat et de rénovation urbaine. L’enjeu est ambitieux : c’est transformer le centre ancien pour en faire un lieu de vie convivial. Ici, nous allons :

> Réhabiliter des logements : ces travaux sont subventionnés pour vous les particuliers à + de 50 %

> Démolir et reconstruire certains îlots ou nous construirons une vingtaine de logements pour nos anciens

Nous obligerons également certains propriétaires à rénover leurs logements souvent insalubres,

Nous créerons une nouvelle connexion avec le cours Carnot en face de la place Isidore Rollande,

Enfin, nous travaillons avec le collectif du Vieux-Village qui fourmille d’idées pour donner envie de vivre dans ce centre ancien, de s’y promener et même d’y amener des touristes.

- Sur l’avenue des Lonnes, enfin, nous menons des travaux depuis quelques semaines : l’aménagement des trottoirs et la création d’un réseau pluvial vont régler une situation jusque-là compliquée pour les riverains et sécuriser la traversée vers l’école Gabriel Péri.

On me pose souvent la question : comment le nouveau marché va-t-il dynamiser une agriculture qui ne va pas très bien avec quelque 800 hectares de terres non cultivées ?

Je réponds que le MIN actuel à 60 ans ! Que des élus visionnaires ont créé cet outil très moderne et adapté à l’époque ! Ce MIN a fait la richesse de notre territoire. Il a permis à l’agriculture mais aussi au négoce d’avoir un développement exceptionnel… On a d’ailleurs souvent dit que nous étions le premier marché de production d’Europe et la référence pour la mercuriale. Mais le MIN, c’est un peu comme le tracteur Massey-Ferguson de votre grand-père : il marche toujours mais il n’est plus adapté aux outils d’aujourd’hui. Je fais référence aux nouveaux modes de consommation, aux nouveaux circuits de commercialisation, aux circuits courts, au bio, bientôt le I Commerce dans les fruits et légumes…

Nous, nous sommes toujours là ! Nous avons les terres, l’eau, le soleil, le savoir-faire, tous les métiers et ceux qui ne sont pas encore là veulent venir. On compte aujourd’hui 40 demandes d’installations !

Merci à Bernard Reynès d’avoir impulsé ce projet de redéploiement du MIN.

J’ai été adjoint à l’économie pendant 16 ans… L’économie et les zones d’activités qui sont aujourd’hui de la compétence intercommunale. Je reste néanmoins très attentif et vigilant à la vie économique et à la vitalité de nos zones.

La maison de l’entrepreneur, intercommunale mais installée à Châteaurenard, est un excellent outil au service des entrepreneurs ou des porteurs de projets industriels ou commerciaux.

La politique engagée par Bernard Reynès en 2001 pour embellir le centre-ville, ramener la population dans nos commerces, dynamiser le commerce local reste une de nos priorités. A titre d’exemple, nous comptons chaque année plus de 70 événements culturels ou festifs au centre-ville ou sur le cours Carnot.

Avec la salle de l’Etoile, forte de l’arrivée du Festival de Blues en octobre prochain ou de la programmation de spectacles et concerts d’envergure nationale, Châteaurenard est en train de devenir le pôle culturel du nord des Bouches du Rhône… souvent au détriment de nos voisins avignonnais mais je crois, qu’ici, personne ne s’en plaint. Châteaurenard, c’est une évidence, avance !

L’ouverture du lycée en septembre 2019 va changer notre ville ! Avec 900 jeunes qui vont rester sur Châteaurenard, nos associations sportives, culturelles et de loisirs vont devoir anticiper et s’adapter.

Le monde économique, les logements… sont également concernés… Autant de réflexions que nous devons avoir dès cette année.

Travaillons ensemble pour réussir ce Châteaurenard des années 2020.

Le monde associatif, j’en parlais, est l’une des richesses de notre commune  : 240 associations dans tous les domaines, c’est un maillon essentiel de notre société, un lieu d’intégration, d’échange et de convivialité. Je vous l’ai annoncé précédemment : dès ce printemps, nous mettrons près de 2.000m2 de nouvelles salles à votre disposition.

Je veux remercier, ce soir, tous les présidents et bénévoles des associations sans qui rien ne serait possible.

Merci aussi à l’Association Musicale des Tours pour sa magnifique prestation de ce soir.

A Châteaurenard, comme dans l’ensemble des villages du nord des Bouches du Rhône, nous sommes très attachés à la fête ! Avec les charrettes, ici, nous en avons trois : la Saint-Eloi, la Madeleine et la Saint-Omer à la Crau. Je profite de cette soirée pour rendre hommage aux femmes et aux hommes qui, chaque été, animent et organisent cette tradition qui a permis de remettre à l’honneur le cheval de trait mais aussi de créer une dynamique en gardant les jeunes chez nous. Avec aussi, les taureaux toujours très présents dans nos arènes et dans les rues. Je dois, là, remercier le comité des fêtes toujours aussi dynamique et présent à nos côtés. Remercier également l’ensemble des associations qui font la vie festive de Châteaurenard qu’elle soit taurine, traditionnelle, culturelle ou sportive. Merci à toutes et à tous !

Très récemment, nous avons tous apprécié le magnifique feu d’artifice d’hiver tiré du château pour le marché de Noël… là aussi, je pense que nous allons faire école.

C’est l’occasion de vous annoncer que les Masters de Pétanque feront étape dans nos arènes les 6 et 7 juin avec les meilleures équipes mondiales ! Il s’agit bel et bien d’un véritable événement qui profitera de la présence de la télévision.

Dans nos écoles, nous avons procédé au retour à la semaine des quatre jours dès cette année scolaire après consultation des enseignants et des parents d’élèves. Des écoles, où en 2016 et 2017, nous avons mis en place des écrans numériques interactifs et ordinateurs pour nos jeunes élèves. Cette année, l’effort sera porté sur l’équipement de systèmes de sécurité. J’adresse d’ailleurs mes remerciements aux enseignants pour leur implication dans la vie de la cité.

Nos anciens sont également au centre de toutes nos attentions. D’ici cet été vont débuter les travaux de la maison paisible du Clos Réginel avec la construction d’un bâtiment neuf permettant l’accueil de 114 lits avec une nouvelle salle collective et de nouvelles activités.

Dans ce contexte de crise qui dure, c’est la solidarité qui, de nos jours, est un enjeu majeur. Le Centre Communal d’Action Sociale est bien évidemment aux avant-postes pour aider les personnes en difficulté. L’épicerie sociale reste elle, un outil pour aider les plus démunis.

Une question que l’on nous pose souvent : pourquoi la couverture du réseau internet est aussi mauvaise à Châteaurenard ? Je sais Madame la Présidente que vous avez pris ce problème à bras le corps et que vous travaillez déjà pour améliorer notre réseau sur les zones d’activités et pour l’ensemble des abonnés. Peut-être, pourrez-vous nous en dire quelques mots ?

Sachez enfin que le développement durable reste une priorité à nos yeux ! Le rôle pilote de la commune dans ce domaine est partout reconnu. Engagée dans le programme Citergie, nous sommes la plus petite des 300 villes françaises qui y adhérent.

Nous restons très attachés aux économies d’énergie avec, par exemple, la mise en place de leds sur l’éclairage public, l’équipement de deux chemins par l’éclairage solaire, l’achat de véhicules municipaux au gaz, l’amélioration de l’isolation dans les bâtiments communaux, l’aménagement de jardins public adaptés au climat méditerranéen pour les rendre plus économes en eau...

2018 sera pour nous, dans le nord des Bouches du Rhône, une année importante pour notre avenir !

Je suis entièrement solidaire avec notre Député Bernard Reynès et les maires du Pays d’Arles pour trouver ensemble des solutions pour garder sur le territoire notre autonomie et pour ne pas être intégré dans la métropole Aix-Marseille ! Ce qui serait catastrophique pour l’ensemble de nos populations avec, entre autre, une augmentation très importante des impôts locaux.

Au final de mon propos, je tiens à saluer particulièrement trois nouveaux châteaurenardais qui nous ont rejoint il y a peu :

- le Père Jean-Luc Michel en charge de la paroisse de Châteaurenard. Bienvenue M. le Curé

- le Capitaine Coutarel qui commande le centre de secours de Châteaurenard. Comme vous tous, je suis très attaché au travail des pompiers qui mènent des missions toujours plus compliquées. Nous allons d’ailleurs honorer dans quelques instants celles et ceux qui seront les soldats du feu de demain. Bienvenue et merci mon Capitaine

- le Capitaine Magaud, Commandant la Brigade de Gendarmerie de Châteaurenard. Notre ville est depuis longtemps pilote pour la vidéo-protection avec une police municipale de grande qualité. C’est tous ensemble que nous resterons très attentifs à la tranquillité et à la sécurité de tous. Bienvenue mon Capitaine.

J’ai enfin une pensée, ce soir, pour celles et tous ceux qui œuvrent au quotidien avec discrétion et efficacité pour vous faciliter la vie.

Bien sûr, le personnel municipal qui voit les besoins de la population augmenter et qui s’acquitte de sa tache avec beaucoup de sérieux et de professionnalisme.

Vous avez compris que j’ai la passion de ma ville !

Je n’ai qu’une envie : c’est qu’elle soit encore plus belle et surtout plus agréable à vivre !

Toutes ces réalisations, tous ces projets ne seraient pas possible sans l’aide de nos partenaires que sont le Conseil Départemental et la Région. Madame la Conseillère Régionale Pascale Licari qui représentez Renaud Muselier, merci de rapporter nos remerciements au Président de la Région. Madame la Présidente du Conseil Départemental, chère Martine Vassal qui nous faites l’honneur d’assister à cette cérémonie pour la seconde année consécutive, je tiens à vous remercier du fond du coeur ! Vos aides sont le seul moyen pour nous de conserver des villes et villages où il fait bon vivre. Encore merci !

Nous avons la chance de vivre dans une région magnifique !

Nous avons une offre commerciale complète et de grande qualité.

Vivez Châteaurenard, retrouvons nous dans nos commerces, sur le cours Carnot, dans nos fêtes… c’est ça la vie en Provence, la passion de notre commune, le vivre ensemble, le respect des uns et des autres !

Pour cette nouvelle année 2018, je vous souhaite la paix, l’amour, l’affection des êtres qui vous sont chers, la santé et d’être épargnés des aléas de la vie.

Une très bonne année à vous toutes et tous !

Vive Châteaurenard ! Vive la Provence ! Et vive la France !

accès