Vous êtes ici :

CIT'ERGIE

> retour

Au titre du volet « énergie » de l’Agenda 21, les élus ont souhaité s'inscrire dans le programme régional « AGIR pour l'énergie ». A l'issue d'une première année "Commune en Marche" au cours de laquelle a été établi un plan d'action sous la forme de 77 fiches actions, elle est en 2012 "Commune Lauréate" et a réalisé à ce titre un plan triennal de mise en œuvre d'actions destinées à économiser l'eau et l'énergie.

A l’issue de ce programme et pour renforcer plus encore son engagement sur les sujets de la maîtrise de l’énergie sur son territoire et la production d’énergies renouvelables, le conseil municipal a délibéré le 27 novembre 2014 pour entrer dans le processus Cit’ergie.La commune s’engage à mettre en place, en interne, une organisation en mode projet qui va lui permettre d’améliorer l’efficacité et la cohérence de son action. La commune travaille et travaillera en priorité sur :

Volet 1 : la réduction des besoins en énergie de la collectivité, de ses partenaires, de ses habitants.
Volet 2 : production d’énergies renouvelables diversifiées.
Les actions envisagées s'intègrent ainsi dans les 5 thèmes du dispositif Cit’ergie: développement territorial, patrimoine, approvisionnements, mobilité, organisation interne et communication.
Enfin, la communeest engagée au travers de la communauté d'agglomération Terre de Provence dont elle est commune centre, dans le Plan ClimatAirÉnergie Territorial du Pays d'Arles validé le 27 novembre 2015.
Dans ce cadre, elle a également déposé sa candidature au titre de l’appel à projets « territoires à énergie positive pour la croissance verte ».
Parmi les actions mises en placedepuis 2011, on peut notamment citer les actions d’économie d’énergie, parmi lesquelles :
- Mise en place du suivi des consommations
L’organisation interne des compétences et l’intervention d’un conseiller en énergie partagé ont permis de mettre en place un suivi rigoureux des consommations d’énergie. Cela a permis d’ajuster au mieux les abonnements, de relever les dysfonctionnements (usages, fuites…), de prioriser les travaux d’économie d’énergie et d’intégrer ces questions en amont des projets.
- La modernisation de l'éclairage public
La modernisation de l’équipement prévoit la remise aux normes de sécurité des installations et la réduction des consommations énergétiques. Ces interventions consistent dans un premier temps en la mise en place d'horloges astronomiques sur les 81 armoires qui composent le parc et le remplacement des lampes à ballons fluorescents (379 points lumineux) par des équipements plus performants (lampes SHP). Ces travaux ont permis de réduire de 18 % la consommation électrique du parc d'éclairage.Ces actions prioritaires sont un préalable indispensable à une réflexion plus globale, qui permettra d’étudier dans un deuxième temps la pertinence d’une réduction de l’intensité de l’éclairage voire du nombre de points lumineux.
- La modernisation de la piscine de Châteaurenard
La piscine municipale est le bâtiment le plus énergivore de la commune. Datant des années 1970, l'équipement est composé de bassins extérieurs (ouverts 3 mois dans l'année) et d'un bâtiment.
Un audit énergétique réalisé sur ce complexe a préconisé la mise en œuvre d'une bâche tampon permettant la circulation de l'eau en circuit fermé. Ces travaux ont permis d'économiser dès la première saison 306 674 kWh soit une réduction de 47 % des consommations de gaz et 7607m3 soit une réduction de 23 % des consommations d'eau.Ces travaux se sont accompagnés de la régulation du chauffage des salles du bâtiment.
En 2016, les études sont en cours afin de réhabiliter et agrandir le bâtiment de la piscine. Ce projet devra être exemplaire en terme de construction durable, avec les objectifs suivants :
- Démarche BDM niveau Argent (niveau BBC rénovation) pour la partie du bâtiment à réhabiliter
- Démarche BDM niveau Or pour l’extension au R+2
- Espace culturel et festif de l'Etoile, Châteaurenard
La réhabilitation des anciens cinémas et de la salle de l’Etoile en pôle culturel était l'action prioritaire du programme AGIR pour l’énergie. Avec ce projet, la commune voulait  être exemplaire en matière de qualité environnementale, particulièrement de performance énergétique, tout en maîtrisant les coûts de fonctionnement. Le projet avait atteint le niveau argent du label « Bâtiment Durable Méditerranéen »,  en phase conception. C’était alors le seul équipement culturel à atteindre ce niveau en PACA, attestant des très bonnes performantes énergétiques visées. Le jury du label, composé de professionnels de la construction, a confirmé ce niveau en phase réalisation, après l’inauguration du bâtiment en novembre 2012 puis en phase exploitation après une année pleine.
- La réalisation d'une ferme photovoltaïqueLa commune s'est également résolument tournée vers le développement des énergies renouvelables en permettant la réalisation d'une ferme photovoltaïque d'une puissance de 7 MWC, soit l'équivalent de la consommation électrique de plus de 4 000 personnes. Cette réalisation présentant par ailleurs un double intérêt puisqu'elle a permis la réhabilitation d'une ancienne décharge.
-La thermographie aérienne
Portée par lacommunauté d’agglomérationdans le cadre du Programme Local de l'Habitat et du Plan Climat Énergie Territorial, la thermographie est un outil de sensibilisation qui permet aux administrés de prendre conscience de la qualité thermique de leur logement. Cette action s’inscrit un objectif national: celui d’améliorer la performance énergétique des bâtiments par leur rénovation, afin de faire face à l’augmentation des prix de l’énergie, qui ne fera que s’aggraver, mais également dans le souci de préserver les ressources.

accès