Vous êtes ici :

1ere assise de la délinquance

> retour

Rendez vous le lundi 27 juin à l'Etoile

Châteaurenard sera le cadre des premières Assises Nationales de la prévention et de la délinquance

Châteaurenard sera le cadre des premières Assises Nationales de la Prévention de la Délinquance ce lundi 27 juin 2016 organisées sous le haut-patronage de Bernard Cazeneuve, Ministre de l'Intérieur et de

François Baroin, Président de l'Association des Maires de France ! Porté par le Député-Maire Bernard Reynès, par ailleurs président de l'association nationale des villes dotées d'une Cellule de Citoyenneté et de Tranquillité Publique, l'événement réunira de nombreux élus et experts nationaux qui se pencheront sur l'extension des compétences des maires en matière de prévention de la délinquance et de radicalisation.

« L’ambition de cet événement est d’interroger la loi du 5 mars 2007 qui a consacré le rôle pilote du maire en matière de prévention de la délinquance. Les maires sont pragmatiques et constatent que cette loi, dont le bilan est de l’avis de tous mitigé, a aujourd’hui besoin d’être toilettée. Nous allons donc réunir des experts, des professionnels et, bien sûr, des élus locaux, de droite comme de gauche, pour témoigner de l’évolution de leur rôle et de leurs préoccupations.

Car, les maires le savent bien : dans une ville, ce n’est pas la grande délinquance qui créé l’anxiété des habitants mais plutôt l’accumulation des problèmes de tranquillité. C’est là que le sentiment d’insécurité prend racine... » explique Bernard Reynès.

Deux tables rondes en présence notamment de Bruno Beschizza, ancien commandant de police et maire d'Aulnay-sous-Bois, de Caroline Pozmentier, adjointe au maire de Marseille à la sécurité, de Laurent Nunez, Préfet de Police des Bouches-du-Rhône ou de François Dieu, Sociologue à l'Université de Toulouse et spécialiste des questions de sécurité, et trois ateliers permettront d'aller au fond de ce sujet en pleine actualité.

Des travaux importants qui permettront au Député Reynès de faire des propositions : « J’entends traduire mes propositions dans une proposition de loi que je déposerai à l’automne au Parlement. Je crois nécessaire de clarifier qui fait quoi et de repenser les prérogatives des maires et par conséquent, celles des polices municipales. De même, il faut réfléchir aux pouvoirs judiciaires des élus locaux. Ne faut-il pas intégrer dans le champ contraventionnel certaines infractions, aujourd’hui qualifiées de délits, afin que les maires puissent les traiter ? ».

Toutes les personnes intéressées pour participer aux Assises peuvent s'inscrire en ligne : http://www.assises-prevention-delinquance.fr/

accès